Le crédit et la loi Hamon

D’ici 2015 la loi pour le crédit à la consommation sera applicable, qu’est ce que cela va changer pour le consommateur ?

Sur différents postes comme l’accès plus facile à certains produits comme les lentilles sur internet ou les tests de grossesse en supermarché.

Pour la consommation des délais de rétractation plus long de 7 jours cela sera 14 jours pour renvoyer un produit.  Les transactions sur internet devrait être mieux protégées.

Pour le crédit immobilier et l’assurance de prêt, ils sont décidés de changer la formule. Avec la loi Lagarde, vous pouviez consulter d’autres établissements et mettre en concurrence les banques ou assurances pour une délégation d’assurance de prêt. Cela signifiait que vous pouviez prendre votre crédit dans une banque et l’assurance ailleurs dans un autre établissement sans que cela ne pose problème ; ou alors choisir une banque avec l’assurance au sein du même établissement en profitant de taux exceptionnel car c’était un moyen de négocier au mieux votre prêt la banque faisait un effort sur le taux et vous preniez l’assurance au sein du même groupe.

Avec la loi Hamon, vous serez tenu de prendre l’assurance au sein du même organisme mais vous aurez un an pour changer d’organisme si vous en avez encore l’idée, car une fois le crédit et l’assurance signé, il est rare que l’on veuille revenir dessus, et c’est délicat même vis à vis de la banque auprès de laquelle nous avons signé…L’assurance devra comporter les même garanties sur le papier, tout ça peut être sujet à discussion. Bref en application il faudra voir ce que ça va donner car pour le coup il se peut que ce soit un coup d’épée dans l’eau sur le plan pratique. A moins que vous ne passiez par un courtier en crédit gratuit qui négociera pour vous une assurance pas chère du premier coup ! Ce qui est le plus souhaitable pour obtenir le meilleur prêt.

Crédit loi hamon

Image

Crédit consommation, pret immobilier des taux toujours très bas pour les consommateurs

Les taux sont au plus bas l’immobilier baisse et les taux aussi de quoi réjouir les acquéreurs. Des règles plus souples devraient voir le jour en 2015 grâce à la loi Hamon plus de confort pour le consommateur. La seule ombre au tableau de cette loi, le fichage des emprunteurs,  a été levé par le conseil constitutionnel, car le fichage des emprunteurs a créé polémique. La loi sur la vie privée aurait pu être évoquée lors de litige sans compter les dérives que cela auraient pu engendrer.

Les consommateurs devraient être plus confortables dans différents domaines :

  • l’accès à plus de produits en grande surface, et sur internet des règles de retour plus souples, 14 jours au lieu de 7. De meilleurs délais.comparatif credits
  • La possibilité de résilier à n’importe quel moment pour l’assurance auto ou maison à partir du moment ou il y a un an de contrat.
  • L’assurance emprunteur signé auprès de la banque qui fait le prêt pourra être changée dans les un an qui suive la signature.
  • La possibilité d’attaquer à plusieurs pourront rende justice à certains consommateurs floués ou abusés.

 

 

A voir ensuite concrètement ce que cela donnera en application pour le consommateur, certains points ne semblent pas facilement applicable comme l’assurance emprunteur qui devra être signé directement auprès de sa banque, cela semble un dérivé de la loi Lagarde en moins souple car il n’est pas évident de revenir sur sa négociation sachant de plus que l’assurance est un levier de négociation.

 

 

Pret immobilier ralentissement malgré des taux bas

Depuis la rentrée les taux sont de plus en plus bas, et malgré ça, le crédit immobilier connait une accalmie impressionnante….Est ce la conséquence des mesures pour lesquelles les chefs des gouvernement successifs ont optés…Très certainement, après le crise de 2008, les taux arrêts du baisser mais les mesures prisent par Sarkozy avec le Scellier et les intérêts d’emprunt ont laissé le marché…Aujourd’hui le nouveau qui défait les mesures de son prédécesseur n’opte pas pour une politique qui va relancer le secteur. Malgré cela les Français ont besoin de se loger, les investisseurs semblent regarder ailleurs si la dynamique est meilleure…Le marché est attentiste que ce soit le particulier ou l’investisseur. La suppression de la loi Scellier, remplacée par la nouvelle, beaucoup moins avantageuse que la précédente risque de rendre le marché de l’immobilier neuf atone. Il faut dire que les propriétaires entre impôt et charge, risque locatif accrue en période de crise…n’encourage pas à la dépense, côté investissement locatif. Beaucoup de monde semble attendre une dégringolade…Mais sur certains secteurs très concentrés il est toujours très difficile de se loger donc face aux besoins aux riches investisseurs étrangers, le marché va t’il bouger…Il reste toujours plus facile pour certains d’acheter que de louer, les propriétaires sont plus exigeants que les banques en ce qui concernent les loyers car c’est comme une entreprise lorsque on ne la loupe pas, elle est plus exigeante et réfléchie à deux fois avant de recruter. Même si les banques malgré des taux bas, rechigne à prêter à certains qui auraient une situation limite, dans ce cas, un seul recours le courtier, peut vous faire gagner du temps et de l’argent, sachant qu’en plus vous en avez qui ne prennent aucun frais.

 

Credit et consommation

Des ralentissements sont constatés pour le crédit à la consommation dans certains secteurs où des mesures gouvernementales ont été prises, tel que le credit moto, depuis que l’état impose 7 heures de formation aux nouveaux motards dotés du permis de conduire cela a eu un impact sur les ventes de moto. De même qu’un ralentissement s’est ressentit pour l’auto et cela ne va pas aller en s’améliorant avec le nouveau barème bonus malus et les nouvelles taxes qui se profilent pour le diesel…Il en est de même pour le crédit immobilier malgré des OAT particulièrement bas, les banques ne comptent pas réduire leurs marges et n’offrent pas une extrême facilité de crédit aux candidats à la propriété immobilière, les restrictions sur les niches fiscales ne vont pas en ce sens. Il serait intéressant en cette période de crise que des mesures relancent l’économie plutôt qu’elles ne donnent un coup de frein.

Vente auto neuve, les conséquences de la fin de la prime à la casse

Les conséquences de l’arrêt de la prime à la casse ont un impact négatif sur le marché automobile des voitures neuves en France. Les marques françaises qui avaient bien bénéficié de cette mesure ont été plus impactées, mais Dacia semble avoir tiré son épingle du jeu. Cette baisse, même si elle affecte surtout les voitures françaises, se justifie également par les gênes d’approvisionnement liées aux évènements au Japon qui ont augmenté encore plus les retards dans les usines et donc aussi pour le client final, l’acheteur.

Pour les constructeurs non français, ils ont globalement mieux résisté avec même une légère croissance des volumes de vente. De leur coté, les constructeurs maintiennent leur estimation d’un repli de 8% en France sur l’ensemble de 2011. Si la nouvelle n’est pas excellente pour certains constructeurs, c’est un environnement propice à la négociation coté acquéreur d’une automobile neuve. On observe la même tendance pour le crédit auto.

 

Tendance de l’immobilier suite à la hausse des taux de crédit

Une changement de tendance de l’immobilier devrait se dessiner suivant les résultats de la derniere étude de la Fnaim. Toutefois il est précisé que l’immobilier « reste dynamique » même si un affaiblissement remarqué sur le nombre des transactions et un effet de baisse sur les prix de vente. Quelques explications sont énoncées pour démontrer ce fléchissement, d’un coté l’augmentation des taux depuis 6 mois, la stabilité du pouvoir d’achat qui réduit la possibilité d’investissement des ménages, d’autre part il faut prendre en compte que ces analyses sont faites sur une année glissante, et la fin de l’année 2010 était spécialement dynamique avec la fin annoncée de certaines mesures fiscales incitatrices ce qui peut induire cette correction ponctuelle.

Est-ce que l’on peut en conclure que l’ immobilier s’avère en période de changement de tendance, cela semble difficile à affirmer, la Fnaim n’anticipe pas une chute mais plutôt une stagnation des prix. Avec les aides gouvernementales actuelles, le prêt à taux zéro PLUS et la continuité des défiscalisations immobilières, les aides données par le gouvernement pour l’achat de la résidence principale ou le locatif sont des facteur de tenue des prix et du nombre de d’acquisitions. Par ailleurs, il est délicat actuellement de mesurer les conséquences de ces mesures en cycle de hausse des taux, puisqu’elles pèsent sur le budget de l’état déjà en déficit dépassant déjà les normes d’endettement autorisées et que l’augmentation des taux s’avère également la réaction de ces déséquilibres.

Dans le cas ou vous seriez acheteur d’un bien immobilier, que ce soit pour une résidence principale ou un investissement locatif, la négociation reste de rigueur, que ce soit avec le vendeur ou avec l’organisme de financement. N’hésitez pas à consultez un courtier en credit immobilier pour comparer.

Simulation pret au meilleur taux

Que ce soit pour un pret auto ou un prêt immobilier, simulation pret vous permet d’effectuer vos simulations avec les taux en cours réactualisés, vous avez toutes les données pour cibler au plus juste votre mensualité. Il suffit de vous rendre à la rubrique des taux selon votre besoin et d’utiliser les calculatrices et simulateurs en ligne.